07/03/2013 - Thèse de José Carlos Diaz Rosado

7 mars 2013, Thèse de José Carlos Diaz Rosado

IVEA et le CRITT Matériaux Alsace ont assisté à la soutenance de thèse de José Carlos Diaz Rosado.
Son travail portait sur « l'Étude et le développement de la spectroscopie d'émission optique sur plasma induit par laser (LIBS) pour la réalisation d'analyses de terrain : application à l'analyse en ligne de métaux dans les liquides".

L'étude sur le mercure, le cuivre, le Chrome le plomb et le Cadmium (RoHS) nous à particulièrement intéressé.

Cette soutenance s'est déroulée le Jeudi 7 Mars 2013 à 14h00 à l'Université de pharmacie de Châtenay-Malabry

Résumé de la thèse:

La contamination des eaux par les métaux est un enjeu de santé publique important. Des contrôles et traitements de plus en plus drastiques sont ainsi effectués sur les eaux destinées à la consommation humaine ainsi que sur les rejets industriels. Il est indispensable, pour cela, de posséder des outils analytiques fiables et sensibles, adaptés aux réglementations existantes et suffisamment souples d'utilisation. La technique de « Laser Induced Breakdown Spectroscopy » (LIBS) présente des avantages très intéressants pour l'analyse de la contamination des eaux par les métaux en particulier son caractère multi-élémentaire et la possibilité de mesures in-situ.
L'objectif de la thèse a été d'aller au-delà des analyses usuelles de liquides par LIBS qui se limitent aux analytes dissous dans des liquides homogènes. Un premier volet de ce travail de thèse a consisté à étudier les potentialités de la technique LIBS pour l'analyse des métaux sous forme de particules en suspension dans les eaux. Cette étude a permis de constater un effet important lié à la taille des particules, d'en comprendre l'origine et de le modéliser. Un deuxième volet a consisté à étudier les effets engendrés par la présence dans l'eau de matrice organique (représentée par un acide humique), de minéraux naturels (représentés par la bentonite) et de particules d'alumine. L'étude montre que les effets de matrice observés peuvent être corrigés par normalisation des signaux par étalon interne.